Aller au contenu
Accueil » La News Room LDS » RH & GPEC : Formation linguistique et obsolescence des compétences ?

RH & GPEC : Formation linguistique et obsolescence des compétences ?

Illustration de l'obsolescence programmée des compétences linguistiques

Comment la formation linguistique contribue-t-elle à faire face à l’obsolescence programmée des compétences ?

Dans le cadre de la vision prospective de la GPEC (Gestion Prévisionnelle des Compétences et des Emplois), une des mission des managers et des services RH est d’actualiser la cartographie et les référentiels de compétences associés à chaque poste ou métier afin d’anticiper les évolutions de qualifications et de compétences nécessaires, à la pérennité future de l’activité de l’entreprise.

À l’ère de la mondialisation et de l’internationalisation de l’activité économique, la maitrise des langues étrangères ainsi que la montée en compétences des soft skills et hard skills en langues étrangères sont des ressources stratégiques indispensables pour les entreprises pour faire face à l’obsolescence programmée des compétences linguistiques.

Pourquoi parle-t-on d’obsolescence programmée des compétences ?

Josh Kaufman définissait dès 1974 l’obsolescence programmée des compétences :« L’ obsolescence programmée des compétences c’est l’insuffisance des savoirs ou compétences actualisés nécessaires à un travailleur pour continuer d’être parfaitement performant dans son activité professionnelle actuelle ou future ». 

La digitalisation, l’automatisation, la mondialisation et les évolutions des besoins sur le marché du travail sont autant d’éléments qui accélèrent la transformation des métiers au sein des organisations. 

Ainsi, la disparition de certaines tâches ou au contraire la naissance de nouvelles tâches associées à un poste ou à un métier sont au coeur des stratégies RH et GPEC pour mettre en place des solutions destinées à palier des compétences dépassées ou insuffisantes pour être efficaces.

Quelles sont les compétences impactées par l’obsolescence programmée ?

Les compétences dites hard skills, qui relèvent de savoir-faire techniques et de qualifications professionnelles, sont les plus touchées car leur durée de vie est aujourd’hui limitée : conséquence inévitable des progrès technologiques.
Une étude de L’OCDE indique ainsi que la durée de vie d’une compétence technique est passée de 30 ans en 1987 à 2 ans aujourd’hui.

Si les compétences dites soft skills qui concernent les compétences comportementales sont moins impactées, il n’en reste pas moins que, dans le cas d’un poste qui évolue vers une plus forte dimension internationale, la capacité d’adaptation des collaborateurs peut-être mise à mal si une ou plusieurs langues étrangères ne sont pas suffisamment maitrisées. En effet, travailler sa prise de parole dans une langue étrangère pour être plus précis, plus impactant ou plus engageant ne s’improvise pas.

Qui est concerné par l’obsolescence programmée des compétences ?

Sans surprise, ce sont les seniors qui selon une enquête de CEDEFOP sont concernés à 31% pour les 50-55 ans, ainsi que les collaborateurs les moins qualifiés (33%).

Il est a noté dans cette étude que les collaborateurs qui ne bénéficient pas de formation continue sont également les plus impactés : 34% contre 22% pour ceux qui suivent une formation).

Comment éviter que les compétences des collaborateurs soient dépassées ?

La GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) est un outil de gestion des ressources humaines qui permet :
– d’identifier les compétences « à risque » : des compétences qui pourraient être remplacées par l’automatisation, des compétences qui ne seraient plus pertinentes dans l’évolution d’un poste ou d’un métier, etc. 
– de programmer, grâce à des plans de formation, des montées en compétences de savoir-faire et de savoir-être dans les différentes facettes d’un poste. Il s’agit de mettre en situation le collaborateur d’acquérir des compétences manquantes ou de renforcer ses compétences existantes qui sont devenus indispensables.

Pourquoi la formation linguistique est-elle incontournable dans un plan de formation ?

La cartographie de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des compétences (GPEC) et la Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels (GEPP) pour maintenir les collaborateurs dans leur emplois sont des indicateurs et des outils qui définissent les plans de formation des organisations.

Autrefois requises principalement par les fonctions managériales, les compétences linguistiques écrites et la maitrise orale des langues étrangères, et particulièrement de l’anglais, sont aujourd’hui des compétences exigées dans de nombreux postes et métiers, quelques soient le niveau hiérarchique ou le métier des collaborateurs. 

De l’accueil physique ou téléphonique, en passant par les services de production, de maintenance, RH, marketing et bien sûr commercial, l’interaction internationale des métiers des organisation et de leurs marchés mettent en exergue la valeur-ajoutée que représente la maitrise d’une langue étrangère et une qualification reconnue par une certification de niveaux type TOIEC pour l’anglais par exemple.

Comment renforcer les compétences linguistiques que vos collaborateurs ?

Pour répondre aux besoins d’évolution de leurs collaborateurs, les RH mettent généralement en place un catalogue de formation qui référence des formations dans de nombreux domaines dont la formation linguistique.

Qui dit catalogue ne veut pas obligatoirement dire formation standardisée, imposée dans son contenu et son déploiement, bien au contraire !

Ainsi, notre crédo chez LDS est qu’une formation linguistique réussie passe par une individualisation de chaque parcours pédagogique. Ainsi, c’est LDS qui s’adapte au stagiaire et pas le contraire, c’est du 100% sur mesure.

Une formation linguistique sur-mesure centrée sur l’humain

Nous avons conscience que suivre une formation, même si c’est fait avec plaisir, peut être un effort pour le collaborateur : c’est une charge de travail supplémentaire, c’est du temps pris sur son planning professionnel et personnel.

L’optimisation et la performance de nos formations linguistiques pour les collaborateurs comme pour les organisations reposent sur ces 8 piliers :

1 – Une formation centrée sur le stagiaire, son profil, son niveau, ses objectifs de résultats, ses disponibilités

2 – La réalisation d’un bilan initial pour évaluer le niveau de départ du stagiaire à l’écrit et à l’oral et pour définir avec lui ses objectifs de résultats.

3 – La sélection d’un formateur natif adapté au profil de chaque stagiaire selon l’évaluation initiale

4 – La construction d’un programme de formation linguistique certifiante à partir du bilan initial

5 – Des formats de formations les plus adaptés à chaque profil et contexte

6 – La garantie du déploiement de la formation flexible et adapté. Avec notre engagement FlexiFirst, le rythme, le lieu, les jours et les horaires de la formation seront déterminés en fonction du contexte professionnel et personnel de chaque stagiaire.

7 – Une formation certifiante

8 – Un suivi pédagogique (motivation, adéquation stagiaire/formateur, contenu et déploiement du parcours pédagogique, etc.) et administratif (reportings réguliers, évaluation, des niveaux, taux d’assiduité, assistance au montage des dossiers, etc.-), rigoureux dispensés par une coordinatrice pédagogique dédiée, interlocutrice privilégiée.

Formation linguistique : un investissement pour les entreprises

Une formation linguistique est un investissement consenti par l’entreprise : 
– c’est du temps qu’elle libère au collaborateur qui a un coût,
– c’est un abondement au financement de la formation dans le cas d’une prise en charge par le CPF du collaborateurs.

Des méthodes d’apprentissage à la carte pour répondre à chaque besoin de montée en compétence et à chaque situation

Chez LDS, nous définissons avec le stagiaire le format d’apprentissage le plus aligné avec son profil, son contexte et ses objectifs.
C’est pourquoi, nous avons développé un éventail de méthodes d’apprentissage pour répondre à chaque situation.

Des formations thématiques ou sectorielles

Ces formations ont pour objectif de perfectionner les collaborateurs dans une langue étrangère pour qu’ils puissent répondre aux exigences de leur métier comme par exemple : 
– acquérir le vocabulaire d’un secteur d’activité particulier : chimie, informatique, banque, électronique, automobile, mode,…
– acquérir les leviers sémantiques d’un métier : commercial, logisticien, DRH, architecte, ingénieur,…
– perfectionner les prises de paroles selon les publics : animer une réunion, rédiger des mails et/ou courriers, mener une négociation commerciale, établir et présenter un reporting,…

Des formules de formation linguistique en immersion

L’immersion linguistique est un format d’apprentissage des langues étrangères mis aussi d’interculturalité qui répond aux enjeux des collaborateurs et des organisations.

Parce que le temps est précieux et que les objectifs de montée en compétences linguistiques ambitieux par rapport à une prise de poste par exemple, les formations linguistiques en immersion LDS permettent de progresser en un temps record en langue étrangère grâce à un travail intensif, véritable clé de succès pour lʼapprentissage linguistique.

Les formations intensives en immersion peuvent se dérouler à lʼétranger mais également en France ou dans notre centre de formation à Montpellier avec des formules conçues sur-mesure par notre équipe pédagogique.

Formation en immersion sans quitter la France ?

Le coaching linguistique

Le coaching linguistique LDS est un accompagnement individualisé et contextualisé en fonction de la situation de chaque collaborateur. Il sʼadresse aux professionnels qui ont déjà un bon niveau dʼanglais pour les aider à gagner en impact dans leurs prises de parole professionnelles. Le coach linguistique contribuera ainsi à :
• apporter autonomie et confiance en soi,
• utiliser lʼanglais de manière plus fine et efficace,
• mieux maîtriser les soft skills en anglais pour améliorer les compétences relationnelles : capacité dʼécoute, force de conviction, empathie, etc.

Le digital Learning : un accélérateur de montée en compétences linguistiques

Pour optimiser le travail effectué avec un formateur linguistique dédié, LDS met à la disposition des collaborateurs une plateforme pédagogique digitale pour leur permettre de :
• renforcer leurs bases grammaticales et linguistiques,
• dʼaugmenter leur temps de pratique selon leurs propres disponibilités,
• échanger avec dʼautres personnes de même niveau lors des classes on line.

E-learning interactif, classes on line, modules vidéo et forum offrent un complément pédagogique à distance qui renforce les performances des collaborateurs en marge des sessions avec leur formateur.

La plateforme de e-learning et de classes on line LDS : comment ça marche ?

Transparence sur les indicateurs de résultats LDS

L’investissement de l’entreprise et du collaborateur dans une action de formation s’inscrit dans un objectif réel et mesurable de montée en compétences qui vise réduire l’écart entre les compétences requises pour un poste et la réalité du niveau de compétence actuel du collaborateur. Cette notion de résultat anime les équipes LDS. C’est pourquoi nous mettons à la disposition des collaborateurs et des responsables de formation les statistiques des indicateurs  que nous suivons suivis régulièrement.

Les certifications LDS : reconnaissances de la qualité de nos prestations

Qualiopi, Service France Garantie, Acteurs de la compétence, agréments des principaux organismes de certifications de niveaux linguistiques expliquent que LDS soit le partenaire privilégié d’entreprises multi-site pour former leurs collaborateurs : AXAPHARMA, GROUPE BOUYGUES, DELL, LACOSTE, ORANGE, SNCF, …

LDS, organisme de formation aux langues étrangères à Montpellier et dans la France entière depuis 1997


Accroître la performance opérationnelle des sociétés tournées vers lʼinternational et favoriser la montée en compétences des collaborateurs et des équipes en langues étrangères, telles sont les missions de LDS (Languages Development Society), société indépendante spécialisée dans les services linguistiques multilingues.

    Vous avez apprécié cet article ?