Aller au contenu
Accueil » La News Room LDS » Adrian Hamilton : un formateur LDS mais pas seulement !

Adrian Hamilton : un formateur LDS mais pas seulement !

Adrian Hamilton Le projet Neolithique 2.0 voilier

Adrian Hamilton est formateur en anglais chez LDS depuis 2020.
En marge de son activité professionnelle, Adrian est, depuis plusieurs années, très engagé dans le projet d’une économie plus éthique, plus solidaire et plus vertueuse.
C’est ainsi qu’en associant ses racines irlandaises et ses convictions, il a créé Le Projet Néolithique 2.0 et a lancé l’idée un peu folle d’importer de la bière artisanale irlandaise par voilier. 

Son but étant de démontrer par l’expérience qu’il est possible de mettre en place des activités économiques alternatives viables, plus respectueuses de l’homme et de son environnement.

Le Projet Néolithique 2.0 : qu’est-ce que c’est ?

logo neolithique 2.0
logo neolithique 2.0 – Adrian Hamilton

Adrian Hamilton a lancé son entreprise Le Projet Néolithique 2.0 d’importation de bières artisanales en 2018 « J’avais envie d’entreprendre dans ce domaine » raconte-t-il. « Mais je voulais réduire au maximum l’empreinte carbone de l’import. La voile est apparue comme une évidence. Les derniers kilomètres sont assurés en vélo cargo« .
C’est ainsi que Le Projet Néolithique 2.0 s’appuie sur une approche « verte » du commerce qui utilise au maximum des moyens de transport vertueux, une empreinte carbone réduite et une entreprise fondée sur des valeurs humaines et écologiques fortes.

Le Projet Néolithique 2.0 en 3 minutes chrono

6 questions à Adrian Hamilton

LDS : Pourquoi ce nom de Néolithique 2.0 ? 
Adrian Hamilton : Néolithique pour l’aspect décroissance, retour en arrière et puis à l’opposé, 2.0, pour ne pas être dans l’extrême et trouver un juste milieu.

LDS : Qu’est-ce qui a motivé la création de Le Projet Néolithique 2.0 ?
A.H : Néolithique 2.0 est né de trois idées :

Un besoin de cohérence
Plus de 90% de la population occidentale souhaite avoir un monde et un système économique plus juste et plus respectueux de l’Homme et de la Planète. En revanche, lors de nos achats (à cause du stress, de la fatigue ou du manque de connaissances), nous contredisons ces souhaits en consommant des produits qui ne respectent clairement pas ces valeurs. C’est le dogmatisme versus la réalité…
Donc des solutions faciles d’accès et libres de toute réflexion intellectuelle doivent exister pour accompagner les gens dans leur manière de consommer.

Apporter une solution aux produits venus d’ailleurs« La masse », et ce n’est pas péjoratif, ne se convertira jamais à un système de consommation totalement locavore et donc des solutions comme les nôtres doivent exister afin de proposer des produits étrangers comme nos bières qui adoptent les principes d’un commerce plus vertueux en terme d’impacts environnementaux.

Agir sans juger
Parce qu’il est plus pertinent et productif de montrer un chemin concret que de critiquer sans cesse ! Toute l’énergie gaspillée pour critiquer « les autres » pourrait être utilisée dans la mise en place de solutions concrètes à l’instar de notre système d’importation et de vente de bières artisanales.
Ainsi, nous souhaitons que le trajet de l’importation s’inverse avec l’exportation de vins français en Irlande. 
L’agrandissement de la gamme est prévu pour finalement importer et exporter une grande gamme de produits entre les deux pays.
Dans cet objectif, d’autres activités pourraient voir le jour en lien avec l’économie sociale et solidaire.

LDS : Vous parlez du trajet : comment se décompose-t-il aujourd’hui ?
A.H : Actuellement, le trajet s’effectue de la manière suivante : 
– 750 km en camion
– 750 km de voilier non motorisé 
– En Île de France, le transport des bières jusqu’aux différents marchés, clients, et points de vente est assuré par vélo-cargo.
L’objectif 2023 est la quasi élimination des camions avec d’autres voiliers ou des péniches.  
En Ile de France, le transport des bières jusqu’aux différents marchés, clients, et points de vente sont assurés par vélo-cargo. 

Granville Ouest France 2 copie
Granville Ouest France 2 copie

LDS : Où peut-on acheter vos bières ?
A.H : nous commercialisons nos bières :
• sur notre boutique en ligne avec une livraison partout en France.
• dans notre boutique à Paris
• sur les marchés locaux essentiellement Ile de France qui mobilisent 3 personnes en missions CDD
Nous organisons également des dégustations guidées à domicile.
Dégustations qui peuvent être offertes à l’occasion des fêtes de fin d’années par exemple.

LDS : Quel avenir pour Le Projet Néolithique 2.0 ?
A.H : L’entreprise individuelle a pour vocation à évoluer vers une société coopérative et d’inclure d’autres activités déjà existantes, si vous souhaitez rejoindre l’aventure,….n’hésitez pas car je suis actuellement en recherche de nouveaux partenaires : Contactez-moi

LDS : et qu’en est-il de votre collaboration avec LDS ?
A.H. Jusqu’à ce que je rejoigne LDS en 2020, j’exerçais mon métier de formateur en indépendant. La crise sanitaire a eu raison de mon activité. 
J’avoue que c’est à contre cœur que je me suis remis à travailler en sous-traitance ! Ceci dit, dès le début de ma collaboration avec LDS, j’ai constaté que l’entreprise partageait des valeurs similaires aux miennes… et cela faisait chaud au cœur. L’ approche et le suivi de LDS sont professionnels et fluides, sans complications inutiles : à partir du moment où l’on travaille bien, les retours sont bons et la vie est belle

logo neolithique 2.0
logo neolithique 2.0 – Adrian Hamilton

Néolithique 2.0
Boutique en ligne 
Dégustation entre ami(e)s à domicile
Boutique : 30 Rue du Château d’Eau – 75010 Paris
• Contact : contact@neolithique2point0.com

    Vous avez apprécié cet article ?