Coaching Linguistique Soft Skills par LDS, un format de formation atypique déployé chez Dell Technologies

L’objectif du Coaching Linguistique Soft Skills est d’accompagner des personnes qui, malgré un bon ou un très bon niveau d’anglais, ont besoin d’étoffer leur prise de parole de plus de soft skills : diplomatie, conviction, empathie, interculturalité… pour atteindre leurs objectifs.

Le Coaching Linguistique Soft Skills de LDS s’appuie sur des modules de formation spécifiques que nous concevons sur-mesure pour et avec nos clients.

Clémence Crouzet, Responsable de formation chez Dell Technologies revient sur la co-construction et la mise en œuvre de ce parcours de formation atypique, aligné sur les besoins des collaborateurs.

LDS : Bonjour Clémence Crouzet et merci de prendre le temps de répondre à nos questions. Quels ont été vos objectifs/motivations ou contexte qui vous ont conduite à proposer le module « Renforcer vos soft skills en anglais » à certains de vos collaborateurs ?
Clémence Crouzet : La demande sur cette formation spécifique, qui allie une compétence linguistique avec une compétence dite soft, est directement venue du terrain. Lors du recueil de besoins et de la présentation de l’offre au Comité du direction, il a été identifié un manque sur ce sujet. En effet, jusqu’ici, nous avons une politique CPF qui facilite et encourage l’utilisation du CPF sur le temps de travail, mais nous n’avions pas cette facette « double compétence . 

LDS : En quoi ces modules « 2 en 1 » (anglais + compétences soft skills) vous semble-t-il répondre à vos enjeux de formation ?
Clémence Crouzet : Chez Dell Technologies, le management ainsi que de nombreux collaborateurs sont amenés à faire des prises de parole en anglais dans le cadre d’équipe virtuelle de projet ou auprès de leur Direction qui est souvent basée à l’étranger. 
Travaillant avec LDS depuis des années, j’ai pensé que l’organisme pouvait nous accompagner et construire un parcours sur-mesure pour nos collaborateurs. Et en effet, nous avons créé une offre cohérente et alignée avec notre besoin. 

LDS : Quels ont été les premiers retours de collaborateurs ayant suivi ce module ?
Clémence Crouzet : Les premiers retours sont excellents et encourageants. Il est apprécié le fait que le formateur s’adapte et se base sur le besoin du collaborateur pour construire le parcours pédagogique. Les bénéfices sont nombreux tant dans la préparation d’une prise de parole en anglais, que dans l’impact du discours en lui-même. Pour le moment, nous envisageons de déployer cette offre pour le management ainsi que pour les collaborateurs travaillant en équipe virtuelle de projet, avec comme pré-requis un niveau suffisant d’anglais pour une prise de parole maitrisée et dans la subtilité.

LDS : Sur quels types de fonctions ou profils envisagez-vous de déployer ce module ?
Clémence Crouzet : Pour le moment, nous envisageons de déployer cette offre pour le management ains que pour les collaborateurs travaillant en équipe virtuelle de projet, avec comme pré-requis un niveau suffisant d’anglais pour une prise de parole maitrisée et dans la subtilité.

LDS : Autres points éventuels qui vous semblent importants de souligner ?
Clémence Crouzet : Les collaborateurs sont les mieux placés pour parler de LDS, et ils en parlent en bien et le font savoir autour d’eux ! 

Mon enjeu n’est pas d’apprendre l’anglais mais d’être plus impactant dans mes prises de parole en anglais :